Biographie

TwinMuse est représenté par Hourshid et Mehrshid Afrakhteh, artistes musiciennes et pianistes duettistes, originaires d’Iran, nées sous le signe des gémeaux! La pratique du piano à quatre mains est la continuité du lien gémellaire qu’elles entretiennent depuis leur naissance. Leur monde a toujours été un monde de partage : partage du ventre de leur mère, partage d’une même passion - celle de la musique, partage des professeurs de musique, partage de la vision musicale, partage des émotions, partage de l’expérience artistique, partage du même instrument - le piano, partage de l’espace kinesthésique, et même partage du banc de piano !     

Toutes les deux ont quitté l’Iran à 18 ans pour poursuivre leur formation musicale d’abord en France au Conservatoire National Régional de Metz, puis au Canada, à Québec, à Toronto et à Montréal dans les instituts universitaires, en vue de l’obtention de leur maîtrise en interprétation et en didactique instrumentale, enfin à l'UQAM avec un doctorat en études et pratiques des arts. TwinMuse joue des pièces pour piano quatre mains de répertoire très vaste, allant d’œuvres de compositeurs classiques aux œuvres de compositeurs contemporains, tout en s'engageant dans multiples collaborations avec des artistes de divers horizons et avec d’autres formes d’art tel que le théâtre, la danse et le cinéma. TwinMuse s’est produit à plusieurs reprises à Toronto, Montréal, Québec, Metz et Paris. TwinMuse donne à entendre, TwinMuse donne à voir : c’est grâce à leur recherche constante de nouveaux éléments présentés dans une démarche artistique solide qui rend leur univers musical plein de surprises, et de fraîcheur.

TwinMuse est une entité double. Mehrshid et Hourshid Afrakhteh se complètent, se défient et s'accompagnent depuis le début de leur carrière artistique, côte à côte, pas à pas. Leur univers musical est partagé entre leurs quatre mains. Elles maitrisent l’interprétation de différents styles musicaux et donnent à entendre dans un jeu raffiné, fluide et véloce un ensemble de différents compositeurs, à chaque spectacle. Le lyrisme et la précision sont parmi les éléments caractéristiques de leur jeu pianistique. Elles interprètent des œuvres de style contemporain aux couleurs sonores surprenantes; de style classique utilisant des structures musicales symétriques; et jouent aussi des œuvres dont les thèmes sont issus de mélodies folkloriques iraniennes composées dans une structure tonale ou modale. TwinMuse a une palette sonore riche nourrie de son parcours et formation issues de diverses écoles : enseignement européen et nord-américain précédé par l’enseignement de musique dans le cadre privé dans leur pays natal, l’Iran. La collaboration artistique avec d’autres artistes et d’autres formes d’art tel que le théâtre, la danse et le cinéma est au coeur de leur activité musicale. Elles privilégient la valorisation du travail des compositeurs d’ici et de notre époque. Elles font des commandes d’œuvres aux compositeurs canadiens tels que Matthew Davidson et Tim Brady.   
​Privilégiant une approche multidisciplinaire, Twinmuse explore et choisi de mettre en avant divers éléments visuels sollicitant à plusieurs niveaux les sens des spectateurs dans la plupart de leurs plus récents projets artistiques, allant sciemment au-delà de la musique : la thématique de la rencontre entre l’art oriental et l’art occidental se déploie dans un dialogue entre la musique, la narration et la danse (7 Miniatures); des danseuses, jumelles identiques elles aussi, dansant au rythme d’une musique de tango avec TwinMuse, au piano dans une mise en abyme, répétant les mouvements des danseuses sur la pièce du compositeur américain Feldman (TwinMuse et sœurs Gobeil); les images du film CODA, produit par l’ONF, défilant sur un grand écran, TwinMuse les accompagnant du Sacre du printemps de Stravinsky;  les études Hitchcock de Nicole Lizée, explorant le thème de la nostalgie et du glitch (TwinMuse, musique et cinéma); une adaptation contemporaine de la chorégraphie et de la musique du Sacre du Printemps se combinant à la musique électronique, la guitare électrique et le chant dans la création de moments envoûtants, inquiétants, rythmés ou lancinants (Things are leaving quietly in silence). Toute cette esthétique quasi théâtrale et l’énergie vive qui s’en dégage lors de leur jeu pianistique rendent leur univers musical plein de surprise, et de fraîcheur et marquent l’esprit du spectateur en lui donnent autant à entendre qu’à voir.