7 Miniatures vu par Ilyaa Ghafouri

Peux-tu te présenter ? 
Je suis un compositeur, concepteur sonore et réalisateur. Diplômé du conservatoire de musique de Montréal ainsi que de l’université Concordia, j’œuvre maintenant principalement en cinéma et en théâtre. Mon travail tourne beaucoup autour du rapport expérimental entre le son et l’image. 

Parle-nous de ton implication dans le projet 7 Miniatures.
Je vais réaliser l’œuvre cinématographique qui accompagnera la pièce Tilework de Tim Brady interprétée par TwinMuse, à l’occasion du dixième anniversaire de leur duo.

En quoi va consister ton travail d’artiste vidéo et de concepteur sonore ?
Il s’agit de créer une vidéo qui saura accompagner la musique au piano. Le défi sera de réussir à garder le spectateur concentré sur la musique et de ne pas faire des images pour créer un moment de pure cinéma. L’image en mouvement doit être traitée presque comme un élément scénographique qui ne fera qu’encadrer la pièce musicale, ainsi que la colorer par moment. Avec les pianistes, Hourshid et Mehrshid, nous avons discuté à quelques reprises de la direction esthétique que prendra l’œuvre. Ainsi nous avons choisi d’axer la vidéo sur la discipline de la danse à cause de la malléabilité de cette matière.

Qu’est-ce qui te tentait particulièrement dans ce projet ?
Tilework de Tim Brady est d’abord et avant tout une pièce musicalement très intéressante pour moi, alors la chance de la mettre en image méritait d’être saisie. J’ai l’habitude de travailler avec de la musique qui contient une diversité de sons beaucoup plus grande, couleur et timbres d’instruments variés alors que pour la conception des vidéos dans le cadre de ce projet, je traite uniquement les timbres du piano. Une contrainte que je trouve intéressante, pour réussir à réaliser 20 minutes de vidéo sans redondances dans le discours. Un autre aspect qui m’a beaucoup plu, c’est la vision que TwinMuse a du spectacle complet. Ce mélange de cultures et de forme d’expression me parle énormément et je suis très enthousiaste à l’idée de réaliser ce petit film dans un contexte de création aussi riche.

Parle-nous d’un autre projet qui t’a plu récemment
J’ai vu la pièce/performance de Justin Shoulder au Monument-National. Un vrai tour de force dans sa capacité à nous amener plus loin qu’on le croyait possible sur scène. Une symbiose entre l’environnement sonore et la scénographie tellement puissante, tellement immense, mais cependant réalisé avec si peu de choses. Très inspirant de voir un si grand déploiement avec une telle économie de moyen.

Justin Shoulder. Photo: Alex Davies

Ajouter un commentaire

Ajouter un commentaire